Twitter Imera

Agenda

Cours doctoraux
Du 30/03/2017 au 31/03/2017

Les tables rondes de l'Arbois : Langages, Écritures & Communication

Jeudi 30 mars 2017 de 9h à 18h & Vendredi 31 mars 2016 de 9h à 18h30 - Faculté de Droit et de Science Politique – Amphithéâtre Portalis, 3 avenue Robert Schuman - 13090 Aix-en-Provence

L'IMéRA est partenaire de cette 9ème édition des Tables rondes de l'Arbois.

Il aura fallu au genre Homo près de trois millions d’années pour passer du langage modulé au langage articulé concomitamment à l’acte merveilleux de se redresser et de développer son cerveau. L’aboutissement est Homo sapiens : il habite le temps, lui donnant une dimension par le langage, la pensée symbolique, et l’art. Le langage est une part entière de notre évolution biologique. Il constitue une aptitude inédite dont notre patrimoine génétique est le support permettant sa transmission à notre descendance. Le langage s’est décliné en langues dont le destin a été d’évoluer et de se diversifier au fil de l’évolution du milieu environnemental, des besoins, des migrations, des échanges, des milieux socio-culturels.

Le cerveau humain né de l’évolution biologique et sans cesse façonné par le milieu, doit donc posséder des architectures neuronales spécifiques qui permettent de représenter les structures de toutes les langues humaines que les linguistes classent en branches et en familles. Et si les langues sont apparues comme un moyen propre à notre espèce pour communiquer, c’est la pensée symbolique avec l’image et l’art qui va constituer un accès au monde invisible et à l’imaginaire. La naissance de l’agriculture puis la domestication des animaux ont été des événements considérables pour l’histoire des langues et des écritures. Les premières iconographies et pictogrammes annonciateurs de l’écriture apparaissent à ce moment. Mais l’écriture s’invente là où l’agriculture et l’élevage ont jailli en premier : en Mésopotamie puis en Egypte au IVème millénaire avant notre ère. Ces formes d’expression servent l’échange, le commerce et le développement économique entre groupes, entre tribus puis entre peuples.

L’écriture apparaît comme une création métissée issue de la combinaison aléatoire de deux modes de communication complémentaires qui la précédaient depuis longtemps : l’image et la langue. Aujourd’hui les moyens modernes de communication se sont multipliés au fur et à mesure des innovations techniques. Des langues nouvelles naissent des découvertes scientifiques. La numérisation des sociétés est à tout coup un nouveau bouleversement dans l’histoire du Monde et des modes de communication entre les humains. L’image virtuelle vient s’ajouter à l’expression du réel. Aucun peintre à quelque civilisation qu’il appartienne n’a jamais fondé son art sur la représentation du réel et aujourd’hui l’image virtuelle devient, comme pour l’artiste, un mode d’expression, de rêve et de communication.

Que nous réserve le Monde de demain ?

Contact : contact@tablesrondes-arbois.com / Tél. : 04 91 59 84 94

Colloque/Séminaire
Du 04/04/2017 au 05/04/2017

Colloque international : "La fripe du nord au sud : recyclage, commerce, et consommation de vêtements usagés"

4 et 5 avril 2017, IMéRA, Maison des astronomes

ENTREE LIBRE

Organisé par Efrén Sandoval Hernandez, résident de l'IMéRA ; Chercheur au Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social, Mexico.

Contact : esandoval@ciesas.edu.mx

Le don, le recyclage, le commerce, la consommation et même le trafic de fripe sont des activités largement développées dans le monde et impliquent la participation d’acteurs très divers au sein de vastes réseaux. Ces dernières années, le recyclage de vêtements usagés dans les pays du nord, qui était avant tout une activité de don et de collecte par des associations caritatives, est devenue une activité commerciale liée aux valeurs de l’écologie, de l’économie solidaire et d’une consommation responsable. Des filières qui commercent « par le haut » et « par le bas » organisent le passage de tonnes de vêtements usagés au-delà des frontières et des océans, qui sont destinés aux consommateurs des pays du sud. Dans ces pays, beaucoup de commerçants développent une carrière commerciale autour de la fripe, qui est aussi au cœur d’enjeux identitaires et de rapports sociaux parmi les consommateurs. Dans ce colloque, seront réunis pour la première fois des spécialistes de divers horizons disciplinaires, et des acteurs du monde de la fripe, qui travaillent dans différents pays. Ce colloque a pour vocation de mettre en avant les enjeux écologiques, économiques et sociaux liés au recyclage, au commerce et à la consommation de vêtements usagés dans le monde.


PROGRAMME

Mardi 4 avril 2017

9:30–9:45 : Café de bienvenue

9:45–10:00 : Mots de bienvenue par Raouf Boucekkine Abdessemed, directeur de l’IMéRA, et Efrén Sandoval Hernández, IMéRA - CIESAS

10:00–10:50 : L’expérience d’Eco-TLC et la pertinence de l’organisation du recyclage de vêtements, par Alain Claudot, Directeur Général d’Eco TLC

10:50–11:40 : Du luxe aux déchets. Les vies multiples de la marchandise dans l’industrie de la confection, par Michel Peraldi, membre statutaire de l’IRIS - Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux, Ecole d’Hautes Etudes en Sciences Sociales, CNRS.

11:40–12:30 : From family business to international empire. Organizational changes in secondhand clothing commerce, par Karen Tranberg Hansen, Professeur émérite, Département d’Anthropologie Université de Copenhague et Northwestern University.

14:00–14:50 : Conflits sur les marchés de la récupération. Le commerce de la fripe à Cotonou, par Martin Rosenfeld, Chargé de recherche FNRS, GERME – Group for research on Ethnic Relation, Migration and Equality, LIEU – Laboratoire Interdisciplinaire en Etude Urbaines, Université Libre de Bruxelles.

14:50–15:40 : Entre les « pacas » et les « balas ». Premiers éléments de comparaison entre le commerce de fripe États-Unis – Mexique et Espagne - Maroc, par Efrén Sandoval Hernández, Résident 2016 – 2017 à l’Institut Méditerranéen de Recherche Avancée, professeur chercheur au CIESAS - Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropologia Social, Mexique.

15:40–16:00 : Pause – café

16:00–16:50 : Le recyclage commercial de la fripe chez les vendeurs – détaillants à Kinshasa, par Sylvie Ayimpam, chercheure affiliée à l’IMAF - Institut des Mondes Africains UMR 8171 - UMR 243 (IRD)

17:00–17:30 : Projection du film « Unravel » ; Présentation du film par Lucy Norris, University College, London

Mercredi 5 avril 2017

9:30–10:20 : Systemic changes in the supply side and their effects on the downside economy of secondhand clothes, par Lucy Norris, Department of Anthropology, University College London

10:20–11:10 : Second-hand clothes in motion : Donation, class and identification in South Italy and Scotland, par Stavroula Pipyrou, Leverhulme Early Career Fellow, Department of Social Anthropology, School of Philosophical, Anthropological and Film Studies, University of St. Andrews

11:10–12:00 : La crème, la galère et le fric: lieux et gens de la fripe à Tunis, par Lucile Gruntz, anthropologue, chercheuse indépendante

12:00-12:50 : L’imaginaire de la fripe ou mettre en image ce qu’on ne voit pas (Projection & présentation des extraits du travail audiovisuel réalisé pour l'exposition «Vies d'Ordures» au Mucem), par Stephanos Mangriotis, photographe, mathématicien et philosophe

Conférence
04/04/2017

CYCLE - Gouvernance et transformations structurelles en Méditerranée #4

CYCLE DE CONFERENCES organisé en partenariat par l'IMéRA, AMSE et la Villa Méditerranée, en collaboration avec la Commission Économique pour l'Afrique des Nations-unies.

Lieu : Villa Méditerranée, Marseille - ENTREE LIBRE - sur réservation : billetterie@villa-mediterranee.org

Mardi 4 avril 2017, 19h, Villa Méditerranée

Comprendre les mutations sociales en Algérie, par Fatma Oussedik, sociologue, CREAD, Université d’Alger

Comment lire les éléments complexes dont les médias rendent compte à propos de l’Algérie ? Fatma Oussedik propose une lecture des mutations que vit la société algérienne à partir de l’analyse des structures familiales. Elle a conduit une enquête, en juillet 2012, qui a concerné 1 200 familles vivant dans 12 villes d’Algérie. Cette recherche avait pour objectif de tenter de rendre compte de perceptions d’analyses éparses qui rendaient compte de mutations importantes affectant les familles algériennes. Fatma Oussedik a perçu, à cette occasion, les difficultés à qualifier ces mutations, difficultés nées à la fois de la rapidité avec laquelle elles ont eu lieu et de l’incapacité des autorités à les prendre en charge, à en tenir compte dans les politiques qui affectent la population algérienne. « Ce dernier point explique que, lorsque l’on considère les analyses engagées ces dernières années, nous percevons comme une “ incapacité“ du politique à penser ces mutations, à les prendre en charge, à en tenir compte, alors qu’il est né d’une volonté de libération d’un peuple et de changements institutionnels. » Le pouvoir algérien, confronté à ces changements, fait à présent obstacle à ces mutations structurelles et ce, pour des raisons qui tiennent à l’histoire sociale et politique de l’Algérie. La présentation de cette enquête dans le cadre de cette conférence sera l’occasion d’en débattre avec le public et de revisiter le paysage social algérien.

Le cycle "Gouvernance, transition politique et transformations structurelles en Afrique du Nord"

Après plus de quatre décennies d’apparente stabilité, les régimes arabes, que ce soit au nord de l’Afrique ou dans la péninsule arabique, ont été fortement secoués par une vague sans précédent de protestations populaires, une déferlante née au creux de l’ouest tunisien déshérité en janvier 2011 et qui a, en cascade, pour le moins remis en question les équilibres politico-économiques en place de Rabat à Manama. Cinq ans plus tard, la transition politique vers des démocraties stables que beaucoup d’observateurs entrevoyaient avec un optimisme béat s’enlise. Dans les pays où les dictatures en place ont été abattues (Tunisie, Egypte ou Libye), une mouvance d’obédience islamique, parfois même islamiste sectaire (Daesh en Libye par exemple), s’est installée si ce n’est au pouvoir, du moins comme force politique influente, jetant de ce fait ces pays dans une période d’incertitude ponctuée par des coups d’Etat comme en Egypte avec la retour de la junte militaire aux manettes et des Frères Musulmans en prison, une alternance et l’émergence d’une configuration de l’islam politique d’apparence inédite en Tunisie et un chaos politico-militaire persistant en Libye sur fond de violence sectaire et tribale. Les régimes toujours en place (Algérie, Maroc ou Syrie par exemple) sont soumis  à de fortes turbulences socio-politico-économiques, quand ce n’est pas à la guerre civile internationalisée dans le cas de la Syrie, qui les place dans une situation de vulnérabilité extrême. On est très loin de la transition accomplie et de la convergence à des équilibres politico-économiques stables !

Dans ce contexte d’incertitude qui ouvre tellement de pistes de réflexion intéressantes, voir fascinantes, l’IMéRA et AMSE proposent une série de conférences en collaboration avec la Villa Méditerranée. L’analyse économique standard résumant la dynamique institutionnelle à un jeu dynamique entre une élite maniant tour à tour le bâton et la carotte, et une population jaugeant l’opportunité ou non de se révolter à travers une action collective forcément coûteuse, ne peut capturer la finesse et les multiples dimensions des événements en cours au Sud de la Méditerranée. Ce cycle de conférences sur Gouvernance, Transition Politique et Transformations Structurelles en Afrique du Nord,  a pour ambition principale de proposer des cadres de réflexion qui collent au plus près aux réalités socio-économiques, politiques et culturelles des pays de la rive Sud de la Méditerranée, en mobilisant à la fois les approches de la science économique, de la science politique et de la sociologie politique. 

Résidents
06/04/2017

Community Building Seminar #20

Jeudi 6 avril 2017, 10h30 – 12h30 - Sur invitation

Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

Cours doctoraux
07/04/2017

CYCLE - Frontières et mobilités dans les sciences #5

Vendredi 7 avril 2017, 10h-12h30, MMSH -Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, Aix-en-Provence

"European Union Borders in Greece and Spain", par Emmanuel Brunet-Jailly (IMéRA ; Univ. of Victoria, Canada) et Laurence Pillon (AMU) 

Lieu : MMSH -Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, Aix-en-Provence

ENTREE LIBRE

DOCTORANTS : inscription sur le site de la Direction de la Formation doctorale AMU- ADUM


Cinquième session du cours doctoral « Frontières et mobilités » dans les sciences organisé par un collectif de résidents de l'IMéRA sous forme de séminaires interdisciplinaires.

Le cours a pour objectif d'apporter une compréhension nouvelle de ce que sont les frontières et les mobilités dans les sciences, sciences sociales et sciences humaines.  

Il est ouvert à tous les publics.


Les autres dates :

  • Vendredi 05/05/2017, 10h-12h30  : Anne Laure Amilhat Szary (Univ. Grenoble Alpes, France) et Jean Cristofol (ESAAix, Aix en Provence) - Frontières et Arts (IMéRA)
  • Vendredi 19/05/2017, 10h-12h30 : Sera annoncé.
Résidents
13/04/2017

Community Building Seminar #21

Jeudi 13 avril 2017, 10h30 – 12h30 - Sur invitation - Maison Neuve, 1er étage

Interactions between groundwater, rivers, lagoons and the ocean – Hydrological and ecological importance, par Peter Cook (IMéRA Fellow; Professorial Research Fellow, School of Environment, Flinders University, Adelaide Australia) et Thomas Stieglitz (Centre de Recherche et d'Enseignement de Géosciences de l'Environnement CEREGE - Aix Marseille Univ, CNRS, IRD, Coll France)

Groundwater used to be considered as a subterranean reservoir, which we could exploit, and which would be refilled by rainfall. However, we know understand that groundwater fulfils a number of important ecological roles. This presentation will discuss the link between groundwater and the environment, from both scientific and management viewpoints. Examples will be presented of the interaction between groundwater and rivers in Australia, and between groundwater and coastal lagoons in southern France.


Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

Résidents
20/04/2017

Community Building Seminar #22

Jeudi 20 avril 2017, 10h30 – 12h30 - Sur invitation

Albedo-modifying properties of olive trees in Mediterranean climate: ecological, climate change and water savings implications, par Franco Miglietta (Scientific Director of FoxLab, a joint research Initiative in collaboration between CNR and the Fondazione E.Mach in San Michele)

Discutant : Marco Nereo Rotelli

One of the next "Jeudi de l'IMeRA" (20th of April 10-13hr) will be dedicated to an event/performance of Marco Nereo Rotelli an artist living in Milano (Italy). He will start illustrating at first some of his recent creations also by means of a series of videos. The second part of the seminar will be an interactive session during which a novel Art - Science encounter will be explored. Franco Miglietta, one of the current IMéRA residents, will manipulate in real time some plants and foliar pigments to generate fluorescence signals that will be used by Marco Nereo Rotelli to further explain his artistic message. The audience will be directly involved to participate into the event and use the plant-generated fluorescence signals for individual expression.

Marco Nereo Rotelli was born in Venice in 1955, where he graduated in architecture in 1982. For years Rotelli researched light and the poetic dimension, which Harald Szeemann has defined “an expansion of the artistic contest”. Rotelli has created a solid relationship between art and other disciplines of knowledge for years. Involving in his research as a consequence, philosophers, musicians, photographers, film directors, but mainly the relationship is between his art and poetry, which has become a constant reference to his work.

He was invited by Northwestern University as “artist-in-residence” (Winter 2013). This involvement has seen him participate to seven editions of the Biennale di Venezia, as well as numerous individual and collective exhibitions. His works of art are in important museums and private collections all over the world. Important art critics, as well as poets, writers, philosophers and international cultural celebrities have written about him, increasing an important bibliographic collection on his work.


Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

Colloquium/Seminar
26/04/2017

CYCLE - Recherche, art, pratiques numériques #12

Mercredi 26 avril 2017, 10h00-12h30 - IMéRA, Maison des Astronomes- salle de conférence - 2 place le Verrier, 13004 Marseille - ENTREE LIBRE

DEMO. Entre art, science et technologie

Avec Claude Rosental (sociologue - CEMS CNRS-EHESS), Etienne Cliquet (artiste - ISDAT Toulouse), Samuel Bianchini (artiste - ENSAD Paris)
 

Comité d’organisation : Jean Cristofol (Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence), Jean-Paul Fourmentraux (Centre Norbert Elias, CNRS/AMU/EHESS), Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU) et Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU).

Inscription des doctorants : Direction de la Formation Doctorale AMU - ADUM


Ce séminaire transdisciplinaire s’intéresse aux perturbations productives que génèrent les collaborations entre les chercheurs en sciences humaines et les artistes dans le domaine du numérique. Il s’inscrit dans la suite des réflexions et des expérimentations que nous avons menées à l’IMéRA dans le programme antiAtlas des frontières depuis 2011 tout en élargissant notre questionnement au-delà de la seule question des frontières.

Commencé le 13 janvier 2016, ce séminaire fonctionne selon un rythme de rencontres mensuelles.

Partenariats :

IMéRA, Institut d'études avancées d'Aix-Marseille (AMU)
Institut de Recherche et d’Etudes sur le monde arabe et musulman (CNRS/AMU)
Ecole Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence
Institut d’Ethnologie Mediterranéenne Européenne et Comparative (CNRS/AMU)

Colloque/Séminaire
27/04/2017

Community Building Seminar #23

Jeudi 27 avril 2017, 10h30 – 12h30 - Sur invitation - Maison Neuve, 1er étage

Does social context impact metacognition? Evidence from stereotype threat in a visual search task, par Thibault Gajdos (LPC, Marseille)

Abstract

While recent studies have emphasized the role of metacognitive judgments in social interactions, whether social context might reciprocally impact individuals’ metacognition remains an open question. Situations involving stereotype threat are good candidate to answer this question, insofar as it has been proposed that metacognitive processes might be enhanced in such social contexts. Here, we provide the first empirical test of this hypothesis. Using a visual search task, we asked participants, on a trial-by-trial basis, to monitor the unfolding and accuracy of their search processes, and we developed a computational model to measure the accuracy of their metacognition. Results indicated that stereotype threat enhanced metacognitive monitoring of both outcomes and processes. Our study thus provides a clear evidence that social context can actually affect metacognition.

Auteurs : Thibault Gajdos1, Isabelle Régner1, Pascal Huguet2, Marine Hainguerlot3, Jean-Christophe Vergnaud3, Jérôme Sackur4,5, and Vincent de Gardelle6

1Aix Marseille Univ, CNRS, LPC, Marseille, France.
2Université Blaise Pascal, CNRS, LAPSCO, Clermont-Ferrand, France. 3Centre d’Economie de la Sorbonne, CNRS UMR 8174, Paris, France. 4Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique (ENS, CNRS, EHESS), PSL Research University, Paris, France.
5Ecole Polytechnique, Palaiseau, France.
6CNRS and Paris School of Economics, Paris, France.

Cours doctoraux
27/04/2017

CYCLE - Pollution(s) et solution(s) #4

Jeudi 27 avril 2017,14h-16h30 à l'IMéRA, Maison des Astronomes - Salle de conférence - IMéRA

ETAT - Choix politiques
  • Les sources troubles du sentiment d’impunité, par Alain Ogien (Directeur de recherche EHESS, membre du CEMS, CNRS) 

Résumé : On a vu émerger ces dernières années un nouvel objet suscitant la mobilisation politique : les Grands Projets Inutiles Imposés. Pour s’y opposer, l’activisme a pris diverses formes : protestation, manifestations, occupations, désobéissance civile, mais aussi recours à l’arme du droit. En portant plainte contre les responsables de ces projets, des collectifs ont réussi à faire reconnaître en justice que ceux-ci avaient été décidés en infraction au cadre légal, français ou européen. Ce fût le cas pour les sites emblématiques de Sivens, Notre Dame des Landes, Roybon, le tunnel Lyon-Turin, Bure. Cette communication s’interrogera, à partir de ces exemples, sur ce qui conduit des responsables de pouvoirs publics à agir en violant la loi dont ils sont les garants (en s’intéressant en particulier à leur sentiment d’impunité).

  • De la cohérence de la politique de prévention des risques liés à la pollution atmosphérique, par Myriam Merad (Directrice de recherche CNRS – InSHS, membre du CST Irstea)

Résumé : La France a conduit une politique ambitieuse de réduction des pollutions atmosphériques. Une étude longitudinale des controverses vient éclairer la lecture des défaillances en matière de prévention des risques environnent et santé-environnement et contribuera à suggérer des pistes d'amélioration des politiques publiques en la matière.

Discutants Christelle Rabier (historienne ; EHESS/Centre Norbert Elias) et Yves Noack (géochimiste ; CNRS, CEREGE ; dir. de l’OHM-BMP).

La « collusion Etat-industrie » est souvent citée comme explication de nombreux scandales ayant des impacts sur la santé des humains et de l’environnement. Peut-on expliciter cette notion de façon plus fine ? Peut-on en tirer des conclusions au-delà de la pensée et de la recherche ? Michel Lette présentera les débordements industriels dans le temps longs de l’histoire française, et le rôle de l’Etat dans le maintien de certaines situations. 

Publication de référence : Débordements industriels - Environnement, territoire et conflit XVIIIe-XXIe siècle

Inscription des doctorants : Direction de la Formation Doctorale AMU - ADUM


Toutes les informations sur le blog de l'IMéRA.

Organisé par Juliette Rouchier (LAMSADE, Paris-Dauphine, PSL ; Co-directrice du GDR Policy Analytics ; Associée au GREQAM, AMSE), le séminaire se veut un espace de confrontation entre plusieurs points de vue autour de la thématique de la pollution de notre environnement, avec une attention toute particulière à la pollution industrielle.

Il repose sur des interventions de sciences positives et de sciences critiques, dont les approches et les résultats seront remis dans le contexte social et politique d’utilisation du savoir produit.

Des artistes eux aussi sont sollicités pour réagir aux propositions des chercheurs, afin de porter un regard sur les thèmes présentés, qu’il soit complémentaire ou radicalement alternatif, afin de réinscrire l’idée de développement durable dans une pensée créative, force de proposition.

contact : juliette.rouchier@dauphine.fr

 
Cours doctoraux
28/04/2017

CYCLE - Corps, soin et santé mentale dans l'exil

Vendredi 28 avril 2017, de 10h à 12h30, à IMéRA, Maison Neuve 1er étage - sur invitation

Séminaire du cycle "Corps, soin et santé mentale dans l'exil" 

Coordonné par Eléonore Armanet, Maître de conférences en anthropologie à l'Université d’Aix-Marseille, chercheur à l'IDEMEC - Institut d'ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (AMU/CNRS)

Le groupe croise les regards, les savoirs et langages de l'anthropologue et du clinicien pour explorer les effets de l'exil en contexte de migration – c'est-à-dire les dynamiques de « bricolage » identitaire, d'invention culturelle et de métissage, mais aussi le difficile exercice de la transmission entre les générations.

Participants : le groupe est composé d'anthropologues, de psychiatres, de psychothérapeutes et de psychanalystes.

Contact : eleonore.armanet@univ-amu.fr

Cours doctoraux
28/04/2017

CYCLE - la transition énergétique vs. les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs #3

Vendredi 28 avril 2017, 14h-17h à l'IMéRA - entrée libre

"Les scénarios énergétiques et les visions bas carbone : un retour d’expérience d’exercices orientés R&D", par Elisabeth Le Net (économiste I-TESEE, CEA Paris Saclay ; Alliance ANCRE)

A la fin des années 2000, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie ont créé cinq « alliances » thématiques dont l’objet est de réunir les principales institutions de la recherche publique dans le but de coordonner les priorités de la recherche. L’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE) a pour mission de coordonner et renforcer l’efficacité des recherches sur l’énergie menées par les organismes publics nationaux. Elle a aussi une mission applicative : donner un éclairage sur le souhaitable et le souhaité en matière de solutions énergétiques et de réponses au Défi « Une énergie propre, sûre et efficace ». Cette mission est opérationnalisée au travers, en particulier, de la production de scénarios technologiques de transition énergétique. Coordonnées par le Groupe Programmatique 9 (Prospective énergétique globale), les actions en la matière ont conduit à la réalisation de trois exercices : en 2013 sur la France en lien avec le DNTE (Scénarios pour la transition énergétique), en 2015 au niveau mondial en lien avec la COP21 (Decarbonization Wedges), en 2016 sur la France (Scénario ANCRE LTECV). L’objet de la présentation sera d’exposer ces travaux, leur fabrique et limites.


Séminaire dans le cadre du cycle mensuel "La transition énergétique v/ les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs" inscrit dans le programme ENERGIE de l'IMéRA et appuyé par le PR2I Energies.

Animation : B. Cointe, P. Fournier (LAMES), M.-T. Giudici (BIP), F. Rychen (GREQAM)

Contact : giudici@imm.cnrs.fr

Inscription des doctorants : Direction de la Formation Doctorale AMU - ADUM

LIEN : article sur le cycle dans le Blog de l'IMéRA

OBJECTIFS : La loi sur « la Transition énergétique pour la croissance verte » qui fait suite au Grenelle positionne la transition énergétique comme un questionnement majeur pour nos sociétés et leur évolution. Mais, faut-il tenir pour acquise la perspective d’une évolution douce, progressive des choix énergétiques, vers un horizon bien défini, laissant seulement à discuter le rythme et les étapes de cette évolution ? Cela mérite examen pour préciser les espaces d’incertitude et de choix qui rendent pluriels les futurs énergétiques compte tenu des nombreuses imbrications de problématiques autour du thème de l’énergie et cela requiert la mobilisation de compétences d’analyse variées.

Ce cycle de séminaire, qui se déroule sur une base mensuelle, est l’occasion de faire discuter des chercheurs, enseignants-chercheurs et personnalités de différents horizons et disciplines sur ce questionnement.

Grâce à la diversité des intervenants, il se donne pour objectif : (i) d’articuler des savoirs scientifiques sur des domaines variés pour penser les conditions de possibilité des changements de pratiques en matière d’énergie ; (ii) de situer le rôle et les répertoires d’action du politique en matière d’orientation des pratiques énergétiques ; (iii) -de (re)-positionner la problématique de recherche sur l’énergie dans un ensemble plus vaste de questions et avec des éléments de contexte ; (iv)-de situer l’énergie comme un domaine de réflexion fécond pour sa problématique de recherche hors énergie.

Programme : 5 modules de formation de 3 heures chacun (14h-17h)

17 février 2017 : "La transition énergétique au regard de l’histoire : mythe ou réalité ?", par Xavier Daumalin, historien au laboratoire TELEMME (Temps, Espaces, Langages, Europe Mériodionale - Méditerranée).
17 mars 2017 : Une énergie sans pareille ? L'électricité en conquête, par Alain Beltran (historien, directeur de recherche CNRS, UMR 8138 IRICE)
28 avril 2017 : "Les scénarios énergétiques et les visions bas carbone : un retour d’expérience d’exercices orientés R&D", par Elisabeth Le Net (économiste I-TESEE, CEA Paris Saclay ; Alliance ANCRE)
12 mai 2017 : Les scénarios énergie-climat mondiaux
Date à confirmer : Les transitions énergétiques : sciences et évolution