Agenda

From 02/21/2019 to 01/25/2019

Présentation collective des résidents de l’IMéRA #4

Les résidents IMéRA et partenaires 2018-2019 en résidence  présentent leurs projets de recherche (en 30 mn) lors d'une session collective.

Jeudi 21 février 2019, 10h-12h30, Maison des astronomes, salle de conférences - entrée libre

Les résidents suivants présenteront leurs projets de recherche :

  • Ramses Abul Naga, Reader in Economics, University of Aberdeen. En résidence du 14 janvier au 12 juillet, en partenariat avec AMSE - Aix-Marseille, School of Economics.
    Projet de recherche: Income Redistribution with Indivisible Allocations

 

  • Fouad Ben Ahmed, Professeur à l'institut Dar el-Hadith el-Hassania pour les Hautes Etudes Islamiques, Université al-Qarawiyine, Rabat. En résidence du 20 février au 12 juillet 2019, dans le cadre de la Chaire Averroès sur l'islam méditerranéen (IMéRA/A*MIDEX-AMU), avec le soutien de la Fondation de l’Islam de France. Projet de recherche : La vie intellectuelle au Maghreb et Al-Andalus : une anthologie

 

  • Marco Buongiorno Nardelli, University Distinguished Research Professor at the University of North Texas. En résidence du 20 février au 12 juillet 2019, en partenariat avec PRISM (AMU, CNRS, MCC).
    Projet de recherche: Beautiful Data: from virtual navigation of large data spaces to a post-sonification esthetics

 

  • Marta Jecu, Researcher (Theory of Art, Interdisciplinary Cultural Studies) at Collège d'études mondiales. En résidence du 7 janvier au 7 juin, en partenariat avec le Mucem.
    Projet de recherche: Exodus Stations = Contemporary Art and the Ethnographic Museum

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr 

02/22/2019

CYCLE - Style de vie en méditerranée #2

Vendredi 22 février 2019, de 10h à 13h, Maison des astronomes, salle de conférences - entrée libre

Styles de vie et changements climatiques

A la recherche d’un style de vie, à la méditerranéenne, à travers les formes urbaines et architecturales, à partir des rythmes de vie, du rapport au temps et à l’espace dans les villes méditerranéennes, là où s’invente un possible art de flâner…

Invités :

Dominique Bourg, philosophe, professeur à l’Université de Lausanne

Discutant :

Thierry Fabre, directeur du programme Méditerranée de l’IMéRA


Dirigé par Dionigi Albera, Thierry Fabre et Mohamed Tozy

Comment vivre ? Et comment vit-on, ici, ailleurs ? Ces questions nous serviront de fil conducteur tout au long de ce nouveau cycle de recherche qui se propose de questionner, à partir de plusieurs angles de vue, les styles de vie en Méditerranée.

C’est à l’échelle de la Méditerranée que nous proposons un champ d’analyse comparée qui permet, à partir d’un « monde », ou plutôt d’un « entre-mondes », d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche. Alors que nos modes de vie, nos rythmes de vie, nos styles de vie sont appelés à se transformer, ce cycle se propose d’apporter un éclairage nouveau pour tenter de mieux comprendre le monde tel qu’il va, et le monde méditerranéen, en particulier.

L’attention aux formes du vivre indique effectivement une vie redevenue faculté et c’est bien cette « marge humaine » que nous allons rechercher, à travers des regards singuliers et la parole d’invités prestigieux qui vont nous faire partager leur expérience et leur pensée.

Un rendez-vous chaque mois, le vendredi entre 10h et 13h, à l’IMéRA, Maison des astronomes, entrée par le 2 place le Verrier, 13004 Marseille

1/ Vendredi 18 janvier 2019 : Styles de vie et questions urbaines (10h-13h)

Intervenants : Olivier Mongin, philosophe et auteur notamment de La condition urbaine  ; et Thierry Paquot, philosophe et urbaniste

Discutant : Michel Péraldi

2/ Vendredi 22 février : Styles de vie et changements climatiques (10h-13h)

Intervenant : Dominique Bourg, philosophe, professeur à l’Université de Lausanne

Discutant : Thierry Fabre, directeur du programme Méditerranée de l’IMéRA

3/ Vendredi 15 mars : Styles de vie et appartenances religieuses (10h-13h)

Intervenants : Dionigi Albera, ethnologue, directeur de recherche au CNRS et Alexandre Toumarkine, professeur à l’INALCO

4/ Vendredi 26 avril : Styles de vie et questions de valeurs (10h-13h)

Intervenants : Mohamed Tozy, anthropologue et politologue, professeur à Casablanca et à Sciences Po Aix et ….( à confirmer)

5/ Vendredi 31 mai : Styles de vie et écritures (rencontre hors les murs, en partenariat avec le festival Oh les beaux jours !)

Intervenantes : Hyam Yared, auteure, 1ère titulaire de la Chaire Camus à l’IMéRA, et Marielle Macé, directrice d’études à l’EHESS, auteure notamment de Styles (à confirmer)

6/ Vendredi 14 juin : Styles de vie et création contemporaine(10h-13h)

Intervenantes : Sadika Keskes, artiste, et Sana Tamzini, artiste, designer et commissaire d’expositions

02/26/2019

CYCLE - Analyse des réseaux et application : approches interdisciplinaires #4

Mardi 26 février 2019, 14h-17h, Maison des astronomes, salle de conférences - entrée libre

Réseaux de parenté, résidentiels et migratoires », avec Klaus Hamberger, anthropologie, Laboratoire d’Anthropologie Sociale, EHESS Paris.

Cours doctoral dans le cadre du cycle "Analyse des réseaux et applications : approche interdisciplinaire", organisé par Claire Bidart (Sociologue, Directrice de recherche au CNRS, Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, Aix-Marseille Univ, CNRS) & Pierre Livet (Philosophe, Directeur de recherche émérite au CNRS) en partenariat avec l'IMéRA et le Collège doctoral d'Aix-Marseille Université.

Inscription des doctorants : Direction de la Formation Doctorale AMU - ADUM

OBECTIFS : Les analyses de réseaux se développent dans toutes les disciplines des sciences sociales (sociologie, économie, histoire, archéologie, géographie, gestion, science politique, anthropologie, linguistique, psychologie, éthologie…). Les réseaux interviennent également dans les travaux en mathématiques (théorie des graphes), en biologie (épidémiologie, réseaux de neurones…), en physique, en informatique, en étude des systèmes complexes… Dans ce séminaire seront présentés les apports des analyses de réseaux dans différentes disciplines en montrant leurs points communs et leurs spécificités, à partir de recherches empiriques. Les personnes qui ont déjà suivi ce séminaire les années précédentes restent bienvenues : à part la séance d’introduction, les autres introduisent les travaux d’autres disciplines que celles présentées auparavant. L’analyse de réseaux est l’étude des systèmes relationnels. Elle privilégie l’observation des relations entre les entités et du système formé par ces relations. Ces entités peuvent être des individus, des organisations, des objets, des lieux, des textes, des événements, des aéroports, des sites webs, des neurones… ou même des combinaisons de différents types d’entités à plusieurs niveaux. Les relations peuvent être des liens interpersonnels (parenté, amitié, collaboration…), des citations, des co-présences, des liaisons aériennes, des hyperliens, des connections neuronales, etc. Le système que forment ces entités et leurs relations constitue le réseau. L’étude précise de sa structure (dense, segmentée, dispersée, hiérarchique, modulaire…) est cruciale pour bien des questions posées dans différentes disciplines scientifiques, et se prête particulièrement bien aux échanges interdisciplinaires. Elle permet de dépasser l’approche statique et morphologique qui raisonne en termes de groupes, de corps et d’appartenances. Elle ne s’y oppose pas mais propose un point de vue complémentaire, souvent plus dynamique. L’analyse de réseaux peut être au cœur d’une démarche de recherche, mais peut aussi n’en constituer qu’une partie, à côté d’autres approches qualitatives ou quantitatives. Il s’agira ici d’exposer et d’appliquer les apports de l’analyse des réseaux. Nous envisagerons ses spécificités théoriques, expliciterons les indicateurs pertinents dans la description et l’analyse des réseaux, détaillerons des méthodes de construction empirique des données, proposerons des méthodes d’analyse en fonction de l’objet de la recherche. Public concerné : Tous doctorants mais aussi chercheurs, enseignants-chercheurs et autres personnes intéressées.

Lieu : IMéRA, Institut d’études avancées, Maison des astronomes, 2 place Le Verrier, 13004 Marseille (http://imera.univ-amu.fr/)

Programme : 8 modules de formation de 3 heures chacun

 2. Mardi 6 novembre 2018, 14h-17h : « Solidarité, contrôle, régulation et apprentissage: une approche néo-structurale de l'action collective », Emmanuel Lazega, sociologie, Sciences Po Paris.

 3. Mardi 4 décembre 2018, 14h-17h : « Fouille et modélisation de réseaux biologiques pour mieux comprendre les pathologies génétiques », Anaïs Baudot, bio-informatique, Marseille Medical Genetics, Inserm, Marseille.

 4. Mardi 8 janvier 2019, 14h-17h : "Apport méthodologique de la science des réseaux pour l'analyse de corpus de documents juridiques", Fabien Tarissan, informatique, Institut des Sciences sociales du
Politique, ENS Paris-Saclay.

5. Mardi 26 février 2019, 14h-17h : « Réseaux de parenté, résidentiels et migratoires », Klaus Hamberger, anthropologie, Laboratoire d’Anthropologie Sociale, EHESS Paris.

 6. Mardi 12 mars 2019, 14h-17h : Sociologie : « Réseaux familiaux : questions de recherche et approches empiriques », Eric Widmer, sociologie, Université de Genève.

 7. Mardi 2 avril 2019, 14h-17h : Archéologie : « Network science applied to archaeological research : visual signalling networks in the Himalayas and socio-economic networks in the Roman Empire », Tom Brughmans, School of Archaeology, University of Oxford. Séminaire en anglais.

 8. Vendredi 24 mai 2019, 14h-17h : Table ronde : « Dynamics of Ego-networks and life events », séminaire de sortie de résidence Team IMéRA.


Contact : claire.bidart@univ-amu.fr

02/27/2019

SEMINAIRE - Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques #11

Mercredi 27 février 2019, 9h30 - 13h00 -IMéRA, Maison des astronomes, salle de conférences - entrée libre

Contrôle et contre-contrôle sonore de l’espace, avec Juliette Volcler : chercheuse indépendante, coordinatrice éditoriale de la revue Syntone et autrice de Le son comme arme. Les usages policiers et militaires du son (La Découverte, 2011) et Contrôle. Comment s'inventa l'art de la manipulation sonore (La Découverte – La Rue musicale, 2017) ; RYBN : collectif d’artistes et groupe de recherche multidisciplinaire (http://rybn.org/).

Responsables du séminaire : Jean Cristofol (ESAAix, PRISM AMU/CNRS), Elena Biserna (ESAAix, PRISM AMU/CNRS), Christine Esclapez (AMU, PRISM AMU/CNRS), Peter Sinclair (ESAAix, PRISM AMU/CNRS).

Le séminaire intitulé « Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques » définit clairement son projet dans l’énoncé de son titre : il s’agit d’abord de s’intéresser à l’écoute et aux pratiques de l’écoute, c’est à dire aux pratiques qui à la fois supposent, engagent et déterminent des formes d’écoute. 

Ces pratiques sont nombreuses et très différentes les unes des autres. Elles appartiennent à des domaines de la connaissance infiniment variés. Toutes supposent une relation au son ou au moins à des phénomènes ondulatoires qui sont de l’ordre du sonore - même s’ils défient les limites de la perception humaine et qu’ils impliquent la mise en œuvre de technologies qui étendent, déplacent et transposent les potentialités du sensible. Toutes aussi impliquent de mettre en place une logique dans laquelle la réception, la sensibilité et l’attention sont mobilisées comme des formes essentielles de l’expérience et de la connaissance, comme des moments qui déterminent et structurent notre relation à notre environnement, comme des vecteurs de notre capacité d’action, de représentation et d’invention. 

Bien sûr, la musique et plus généralement les pratiques sonores en art sont essentielles à notre réflexion et nous nous sentons héritiers du tournant qui a consisté, par exemple avec John Cage, à placer l’écoute au cœur d’une pensée de l’esthétique comme expérience. Mais bien au-delà de la musique ou des arts du son et de l’audio, il existe de nombreuses pratiques, qu’elles soient empiriques ou expérimentales et rationnellement formalisées, qui mettent en jeu de façon déterminante la question de l’écoute.

L’acoustique est évidemment la première d’entre elles et elle se trouve chaque fois impliquée d’une façon ou d’une autre.

Mais notre énoncé suggère aussi que l’écoute n’existe vraiment que dans et par une pratique. De ce point de vue là, l’écoute s’apprend, se développe, s’affine et s’oriente dans la relation à un ensemble organique où l’expérience et la théorie doivent trouver les modalités de leur dialectique. Toute écoute prend sens dans le contexte d’une situation qui engage la relation entre des acteurs et le milieu mouvant dans lequel ils évoluent. Elle contribue à donner sens à ce milieu et elle présuppose l’orientation d’une perception qui ne reçoit que parce qu’elle attend et s’interroge. L’écoute est éveil, exercice, pensée, mouvement, relation aux autres et au monde. Elle mobilise du savoir et le met à l’épreuve d’une situation signifiante. Elle s’inscrit dans une histoire qui est aussi l’histoire des disciplines qui la mettent en œuvre.

L’écoute est donc une notion à la fois transversale et toujours inscrite dans des pratiques spécifiques, qu’elles soient scientifiques ou artistiques, formalisées ou empiriques. Si elle engage des pratiques déterminées et multiples, elle ouvre aussi un espace de discussion, de partage et d’échange entre ces pratiques et ces savoirs, entre les arts et les sciences.


Le séminaire « Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques » est co-organisé par le laboratoire PRISM (AMU/CNRS) et par l’IMéRA.

Contact : cristo@plotseme.net

02/27/2019

CYCLE DE CONFERENCES - Les dynamiques d’extrémisation, en pensées et en actions

Mercredi 27 février 2019, à 18h, Site mémorial du Camp des Milles, Auditorium - entrée libre

Psychologie des criminels contre I’humanité, par Fransoise Sironi

Psychologue et maître de conférences à l'Université Vincennes, Françoise Sironi est experte auprès des tribunaux internationaux. Ses recherches en psychologie clinique et en psychopathologie portent sur les violences collectives et la psychologie des criminels contre l'humanité.

Séminaire organisé dans le cadre du cycle de conférences "Les dynamiques d’extrémisation, en pensées et en actions", proposé par la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Education et I’IMéRA, Institut d’Etudes Avancées d’Aix-Marseille Université.

Lieux: en alternance, a I’IMéRA (Marseille) et au site mémorial du Camp des Milles (Aix-en-Provence). Toutes les conférences sont fibres d’accés.


Depuis les attentats de janvier 2015, la radicalisation djihadiste a été mise a I’agenda scientifique et politique en France. S’impose aujourd’hui la recherche d’écIairages pertinents sur un phénoméne dont I’Histoire a montré Ie potentiel mortifére et contaminateur. Cette radicalisation s’inscrit dans un contexte plus large de développement de dynamiques d’extrémisations diverses, religieuses et politiques en particulier, avec leur cortége d’excIusions et de violences multiples, en particulier racistes, antisémites et xénophobes.

Ce cycle de conférences proposé conjointement par la Fondation du Camp des Milles et l’lnstitut Méditerranéen d’Etudes Avancées propose de contribuer a la réflexion sur ce sujet par une confrontation des analyses et par Ie débat entre chercheurs et citoyens.

Les termes radicalisations ou extrémisations recouvrent deux aspects, idéologique et comportemental, souvent mat distingués, qui se traduisent en pensées et en actions, en pensées ou en actions.

Ce cycle est destiné a éclairer les processus multifactoriels qui articulent -ou pas- la constitution d’un contenu cognitif -une pensée extréme- et I’adoption d’un comportement violent- comme Ie passage é I’acte terroriste. II implique une approche pluridisciplinaire combinant diverses échelles, temporelle, spatiale et pluridisciplinaire.

II s’agit en particulier de mieux comprendre I’origine du besoin individuel ou collectif de radicalité, la recherche de repéres forts, les influences idéologiques ou interpersonnelles et les fractures de la société qui servent de terreau en période de crises, et qui contribuent a des crispations individuelles ou collectives sur des repéres identitaires, religieux, nationalistes ou politiques.

II est aussi important de comprendre I’énjeu majeur pour les droits et libertés des défis que les extrémistes nous lancent : comment en particulier une société démocratique en arrive-t-elle, par réaction, a modifier ses régles et a enfreindre certaines des valeurs essentielles qu’eIIe veut pourtant protéger ?

L’analyse des drames du passé, crimes de masse et génocides -réalisation ultime d’une pensée extréme- est un levier puissant pour saisirjusqu’od et comment ces processus peuvent se développer et pour nous alerter au présent.

Faire converger ces mémoires douloureuses, c’est contribuer a la formation d’une expérience commune de I’humanité mais aussi nourrir les capacités d’une résistance individuelle et collective qui montra son efflcacité dans Ie passé et qui s’avére a nouveau nécessaire aujourd’hui. La « banalité du bien » s’opposa souvent a la « banalité du mat ».

Manipulation du langage, mensonges et démagogie ont ainsi toujours été des ingrédients des dynamiques extrémistes. Rien d’étonnant a ce que la question du rapport é la vérité apparaisse aujourd’hui comme centrale en ce qu’eIIe constitue une dimension essentielle de la formation d’une pensée extréme. Rumeurs, fake news, complotisme, « post-vérité » résistent a la critique rationnelle, sans doute parce qu’iIs s’en nourrissent et I’instrumentaIisent parfois. Ce qui pose aussi la question du potentiel de violence de la raison elle-méme.

Un défi majeur pour Ie monde scientifique et les sociétés démocratiques.


Prochaines dates : 

26 novembre 2018, 18h, lMéRA, Marseille.

  • La radicalisation islamiste, par Farhad Khosrokhavar

Sociologue franco-iranien, Farhad Khosrokhavar est également directeur d'études é l'Ecole des hautes études en sciences sociales et spécialiste de la radicalisation islamiste.

27 février 2019, 18h, Camp des Milles (auditorium), Aix-en-Provence.

  • Psychologie des criminels contre I’humanité, par Fransoise Sironi

Psychologue et maitre de conférences é I'Université Vincennes, Fransoise Sironi est experte auprés des tribunaux internationaux. Ses recherches en psychologie clinique et en psychopathologie portent sur les violences collectives et la psychologie des criminels contre I'humanité.

3 avril 2019, 18h, lMéRA, Marseille.

  • The Genocides in Cambodia, 1975-1979, par Ben Kiernan (conférence en anglais)

Spécialiste du génocide cambodgien, Benedict Kiernan est professeur d'histoire et professeur d'études aréales et internationales à Yale University, ancien directeur-fondateur du Programme d'études sur le génocide (1994-2015). Résident IMéRA 2018-2019, il est le premier titulaire de la Chaire EHESS/IMéRA sur les études transrégionales.


Contact : www.campdesmilles.org / www.imera.univ-amu.fr

02/28/2019

Community Building Seminar avec Yadh Ben Achour

Jeudi 28 février 2019, 10h30 - 12h30, Maison Neuve, 1er étage - entrée libre

Considérations sur la révolution tunisienne, avec Yadh Ben Achour (Ancien doyen de la Faculté des sciences juridiques de Tunis, membre du Comité des droits de l’homme des Nations Unies, Premier titulaire de la Chaire Averroès sur l'islam méditerranéen (IMéRA/A*MIDEX-AMU), avec le soutien de la Fondation de l'Islam de France)

Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

 

03/05/2019

Les Rendez-Vous de demain : Les mots/maux du cerveau

Mardi 5 mars à 19h au Théâtre du Gymnase - Entrée gratuite, sans réservation.

Conférence-débat : Les mots/maux du cerveau ?

Une rencontre du cycle de conférences : "Les Rendez-Vous de demain : comment les sciences éclairent l'avenir ?"

Où en sommes-nous de la connaissance du cerveau aujourd’hui ?

Peut-on comprendre les troubles de la parole, en lien avec l’état de notre cerveau ?

Est-il possible de guérir ces troubles (aphasie, bégaiement, surdité, autisme…) grâce à une meilleure connaissance du cerveau ?

Une rencontre scientifique qui permet de faire le point sur l’état des connaissances scientifiques à propos du cerveau.

Avec Xavier Alario, directeur de recherche au Laboratoire de Psychologie Cognitive, Aix-Marseille Université et CNRS. Il a notamment dirigé Toutes les questions que vous vous posez sur votre cerveau, Odile Jacob, 2011

Et avec Anne-Lise Giraud, professeur à l’Université de Genève, titulaire en 2019 de la chaire Langage et Cerveau à l’IMéRA, jointe avec l’ILCB. Elle a notamment publié Le cerveau et les maux de la parole, Odile Jacob, 2018

Animée par Nancy Cattan, journaliste scientifique.


Les Rendez-Vous de demain : Comment les sciences éclairent l’avenir ?  » sont des rendez-vous mensuels qui s’adressent à tous sur des enjeux contemporains. Ce cycle de conférences se propose de mieux faire connaître les travaux des résidents de l’IMéRA, comme des autres Instituts d’études avancées français, et de valoriser la production intellectuelle et scientifique qui s’accomplit sur le territoire d’Aix Marseille Université (AMU) et de la région Sud.
Les Rendez-Vous de demain, ou comment tenter de donner un autre visage à l’avenir.
Les Rendez-Vous de demain, ou comment mieux faire circuler de la connaissance dans l’espace public.
Les Rendez-Vous de demain, ou comment découvrir les grands enjeux de notre temps, à partir de savoirs scientifiques rendus enfin accessibles.

Les Rendez-Vous de demain sont produits par l’IMéRA et le théâtre du Gymnase, avec le soutien du RFIEA (Réseau Français des Institus d’Etudes Avancées) et de la Fondation A*MIDEX, qui porte l’initiative d’excellence d’Aix-Marseille Université.


A chaque RV une table de libraire est tenue par la Libraire Maupetit.

03/07/2019

Community Building Seminar avec Elliot Posner

Jeudi 7 mars 2019, 10h30 - 12h30, Maison Neuve, 1er étage - entrée sur invitation

Soft Law and International Ordering, avec Elliot Posner (Associate Professor, Department of Political Science, Case Western Reserve University)

Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

03/07/2019

Présentation collective des résidents de l’IMéRA #5

Les résidents IMéRA et partenaires 2018-2019 en résidence  présentent leurs projets de recherche (en 30 mn)lors de deux sessions collectives, les 21 février et 7 mars :

Jeudi 7 mars 2019, 14h, Maison des astronomes, salle de conférences - Entrée libre

Les résidents suivants présenteront leurs projets de recherche :

  • Ben Kiernan, A.Whitney Griswold Professor of History, Yale University. En résidence du 7 Decembre 2018 au 5 juillet 2019 ; Holder of the EHESS/IMéRA Chair on Transregional Studies.
    Projet de recherche: Southeast Asia and the Mediterranean: Autonomy and Integration of Maritime World Regions over the Millennia

 

  • Regina Hübner, Visual Art - Video-art, experimental photography, performance, ambientations, concept. En résidence du 20 février au 12 juillet 2019.
    Projet de recherche : Perception of Self and Nonself in Life

 

  • Anne-Lise Giraud, Professeure au Département de Neurosciences Fondamentales, Faculté de Médecine, Université de Genève. En résidence du 20 février au 12 juillet 2019, titulaire de la Chaire Langage et Cerveau, jointe avec l'ILCB.
    Projet de recherche: Contour, rhythm or content? What does dogs brain grasp from human speech?

 

  • Ted Loch-Temzelides, Professor of Economics, Rice University. En résidence du 20 février au 12 juillet 2019.
    Projet de recherche: Energy Transitions

 

  • Eric Widmer, Professeur ordinaire, Département de Sociologie, Université de Genève . En résidence du 20 février au 12 juillet 2019.
    Projet de recherche: Relations de couple et contextes relationnels : une approche réseau

 

  • Hyam Yared, Ecrivain, 1ère titulaire de la Chaire Camus de l'IMéRA.
  • Projet de recherche: Projet d'écriture et implication dans l'atelier de recherche sur les styles de vie en Méditerranée

     

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr 

03/14/2019

Community Building Seminar avec Megan MacDonald

Jeudi 14 mars 2019, 10h30 - 12h30, Maison Neuve, 1er étage - entrée sur invitation

The Way Back: Mediterranean Wakes and Urban Archival Futures, avec Megan MacDonald (Assistant Professor of English and Comparative Literature, Koc University, Istanbul, résidente IMéRA/EURIAS)

Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr

03/28/2019

Community Building Seminar - avec Aleysia Whitmore

Jeudi 28 mars 2019, 10h30 - 12h30, Maison neuve, 1er étage - entrée sur invitation

Cultural Policy and World Music in France: Negotiating Difference and Nationhood, avec Aleysia Whitmore (Assistant Professor of Ethnomusicology, University of Denver, résidente IMéRA/EURIAS)

Le "Community Building Seminar" a lieu chaque semaine et permet aux résidents de partager à tour de rôle leurs recherches, problématiques et méthodes avec les autres résidents.

Contact : pascale.hurtado@univ-amu.fr