Utopies nécessaires

Programme conçu et coordonné par Enrico Donaggio, philosophe, professeur des universités, directeur scientifique de l’IMéRA

Le programme Utopies nécessaires accueille des scientifiques de toutes disciplines, des artistes et des acteurs sociaux, des penseurs et/ou des inventeurs au sens le plus large du terme. Pendant dix mois, ils font partie de la communauté intellectuelle de l’IMéRA et du riche écosystème d’instituts et laboratoires d’Aix-Marseille Université. Les résidents qui collaborent à ce programme doivent bien sûr avoir démontré des compétences et/ou des habilités remarquables dans leur champ de recherche, de création et d’action. La finalité principale de leur séjour et de leur travail n’est pas cependant de nature exclusivement académique. Ils se proposent de combler une lacune dans la configuration dominante d’un secteur scientifique ou artistique donné. Mais ils sont aussi modestement animés par l’ambition plus risquée de se confronter à des « utopies nécessaires », des objets qui sortent du périmètre souvent autoréférentiel de la recherche universitaire ordinaire en direction de l’engagement social des savoirs.

A travers « utopies nécessaires », le programme décline une constellation de thèmes – devenus désormais obligatoires, presque classiques, dans la dernière décennie pour de nombreux instituts d’études avancées - de la recherche interdisciplinaire sur les phénomènes et les défis globaux, ainsi que sur la créativité et l’innovation, en les inscrivant dans l’horizon des Objectifs du Développement Durable (ODD). La récente pandémie a révélé de façon plus évidente l’urgence et, en même temps, l’importance et la complexité de ces sujets. Elle a rendu plus légitime encore la nécessité de ce programme expressément dédié au sein d’un lieu si favorable à des recherches originales comme l’IMéRA.

L’évidence avec laquelle se manifestent les problèmes majeurs et incontournables pour le destin de notre époque se heurte aujourd’hui, de manière presque paralysante, aux difficultés à les aborder. L’espoir reste toutefois grand de trouver des solutions viables et vivables pour le monde d’aujourd’hui et les générations à venir. Cet écart entre les savoirs, les expectatives et les comportements impose de considérer ces enjeux, dans leurs dimensions théoriques ainsi que dans leur implications pratiques, comme des utopies nécessaires. Il s’agit de défis, globaux et locaux, que la société contemporaine considère décisifs à relever, à cause de leur urgence sans appel, mais impossibles à gagner sans réellement agir et penser autrement.

Dans des formats, des démarches, des horizons temporels et spatiaux très variés, les projets de recherche interdisciplinaires des résidents qui collaborent à ce programme proposent de nouvelles idées et/ou des nouvelles perspectives concrètes pour affronter ces utopies nécessaires. Les domaines d’invention et d’application prévus sont entre autres et de manière non exclusive : la crise écologique, la santé, les migrations, les inégalités économiques et sociales, la question de l’habiter, l’éducation, la crise de la participation politique.

Une autre de ces utopies nécessaires – le travail et ses perspectives inédites de nouvelles libertés - est au centre des activités d’un atelier, actif à l’IMéRa depuis 2019, qui se situe dans l’horizon théorique et pratique tracé par ce programme. Les résidents sont invités à participer à ses réunions, cycles de séminaires et de conférences - qui profitent de la présence des meilleurs spécialistes ainsi que d’acteurs locaux – aussi bien que à son projet de recherche sur les utopies du travail à Marseille hier et aujourd’hui.

Le programme « Utopies nécessaires » de l’IMéRA bénéficie de la collaboration et de l’appui de cinq partenaires, avec lesquels l’IMéRA propose des chaires thématiques : l'AMSE, l'AUF, l'EHESS, la Commission Franco-Américaine Fulbright et l'IRD.


Pour plus d'information, veuillez contacter Enrico Donaggio, directeur du programme et directeur scientifique de l'IMéRA : enrico.DONAGGIO@univ-amu.fr