MAKHLOUF OBERMEYER Carla

Professeur, Dept of Epidemiology and Population Health, et Directeur, Center for Research on Population and Health, American University of Beirut
Période de résidence: 
SENIOR FELLOW 2019-2021
Projet de recherche: 
A l’interface entre Santé Publique et Anthropologie Médicale: Regards croisés sur des concepts-clé
Résumé du projet: 

Les Seniors Fellows sont recrutés sur projet parmi les anciens résidents de l’IMéRA pour des résidence d'une durée de 3 ans.*

L’anthropologie médicale et la santé publique partagent des questionnements sur les facteurs qui influencent la santé, mais les concepts qui sous-tendent ces problématiques communes prennent des significations différentes selon la discipline et par conséquent, ils peuvent susciter à la fois des confrontations et des échanges fructueux.

Le groupe de recherche AnthroMed a initié un projet à l'interface des deux disciplines, focalisé sur une série de concepts-clé. Ces concepts viennent des sciences sociales et sont utilisés en santé publique pour se référer à la dimension culturelle des phénomènes de santé, mais les anthropologues trouvent parfois qu'ils servent à simplifier excessivement des réalités complexes, alors que les chercheurs en santé publique pensent que les recherches anthropologiques ne sont pas toujours pertinentes pour les programmes et politiques. Le but du projet est de déconstruire ces concepts-clé à la lumière des recherches sur le terrain, de mettre en lumière les décalages dans leurs usages et de jeter des ponts entre les deux disciplines pour une meilleure compréhension du contexte social de la santé.

Plusieurs thèmes ont été sélectionnés pour le projet, chacun étant lié à un faisceau de concepts:

  • l'influence du contexte social sur les idées et comportements liés à la santé est appréhendée à travers les concepts de facteurs culturels, de croyances, et de communauté;
  • les termes de population-cible, groupes vulnérables, et usagers des services désignent les catégories sociales qui sont ciblées par les interventions de santé publique;
  • l'accès, l'acceptabilité et la qualité de soins sont des termes utilisés pour analyser et améliorer la capacité des systèmes de santé a répondre aux besoins des populations;
  • les concepts d'observance et de surveillance sont utilisés pour parler des efforts de prévention et de traitement;
  • enfin, les études et interventions qui cherchent à impliquer les patients utilisent les concepts de responsabilité, d'engagement et de démocratie sanitaire.

L'équipe fera, dans un premier temps, un état des lieux sur les thèmes sélectionnés, pour mettre au clair les concepts qui seront discutés durant les séminaires ainsi que les chevauchements entre eux. Des séminaires seront ensuite organisés avec des intervenants issus des sciences de la santé, de l’anthropologie et de la sociologie médicale, ainsi que des acteurs de terrain ayant développé des programmes opérationnels centrés sur les thèmes abordés. Les discussions pourraient contribuer d’une part, à affiner les approches utilisées pour mesurer et analyser les dimensions sociales de la santé, et d’autre part, à améliorer la manière dont les services et programmes de santé sont conçus et exécutés.

Le projet est coordonné par Carla Makhlouf Obermeyer de l'Université Américaine de Beyrouth qui a occupé la Chaire IRD de l'IMéRA en 2017-18. Le groupe comprend des chercheures basées à Aix-Marseille Université, l’IRD, l’Université de Montpellier et l’Université Paris-Descartes, comme suit: Alice Desclaux, Aline Sarradon-Eck, Sandrine Musso, Carine Baxerres, Pascale Hancart-Petitet.

Les produits envisagés incluent un article collectif en anglais dans une revue à comité de lecture, un volume qui résumerait les principaux résultats et recommandations, ainsi que des activités pédagogiques (séminaire ouverts aux masterants avancés et aux doctorants). Une diffusion vers des publics plus larges par le biais de webinars pourrait aussi être envisagée.

*Qui sont les Seniors Fellows ?

Depuis février 2019, l’IMéRA expérimente une nouvelle forme de résidence. Afin de renforcer l’impact local des résidences dans des domaines de recherche à fort potentiel d’innovation et aux contenus interdisciplinaires forts, l’IMéRA accueille des résidences individuelles pluriannuelles, portées par des Senior Fellows. Les Seniors Fellows sont recrutés sur projet parmi les anciens résidents de l’IMéRA. Les projets doivent non seulement porter sur des thèmes stratégiques comme indiqué ci-dessus mais aussi impliquer explicitement des chercheurs du site d’Aix-Marseille, et notamment d’Aix-Marseille Université. Ce faisant, l’IMéRA renforce sa fonction d’incubation de projets de recherche interdisciplinaires innovants, et donne à son caractère UBIAS (University-Based Institute for Advanced Study) un contenu constructif concret.

Les résidences Senior Fellows portent sur une durée de 3 ans à raison de 5 mois par an. Les recrutements se font au fil de l’eau selon les moyens disponibles à l’Institut et les priorités scientifiques identifiées par le collège des directeurs de programme et du directeur de l’IMéRA.

Lien(s) web: 

www.aub.edu.lb

BIO

Tout au long de ma carrière, durant une décennie comme professeur à Harvard et une autre à l’Organisation Mondiale de la Santé, mes travaux de recherche, d’enseignement et de direction de programmes ont essayé d’intégrer sciences sociales et santé. Mon parcours de chercheur avait commencé par un travail ethnographique au Yémen, à une époque où peu d’anthropologues avaient pu enquêter sur la vie des femmes voilées; ceci avait conduit à la publication d’une monographie (Changing Veils), ainsi qu’à une réflexion sur le développement et la santé. Suite à cette expérience, j'avais obtenu une formation en santé publique et avais commencé ma carrière d'enseignement et de recherche en santé. Mes projets de recherche ont été effectués dans divers pays, y compris le Liban, le Maroc, la Tunisie, l’Espagne, les Etats-Unis et plusieurs pays d’Afrique Subsaharienne, et ont été soutenus par des financements de plusieurs sources compétitives. Mes publications (plus de 100 articles et 4 livres) ont en commun cet effort de jeter des ponts entre les approches quantitatives et qualitatives. Elles traitent de sujets variés et parfois controversés, y compris les politiques de population, les différences de genre, la santé maternelle, la ménopause, l’excision féminine, l’éthique de la recherche, le conseil-dépistage du VIH, et les services de santé. Depuis mon retour au Liban, je me penche de plus près sur les problèmes de santé publique du monde arabe, dans la perspective des Objectifs de Développement Durable et je contribue à divers conseils scientifiques sur la recherche en santé.