Daniel Faget

Maître de conférences en histoire moderne, Aix-Marseille Université - AMU Fellow
Période de résidence: 
Février - Juillet 2023
Projet de recherche: 
Des aliens sur le feu Espèces marines introduites et mutations culturelles en Méditerranée
Résumé du projet: 

L’arrivée d’espèces terrestres non-indigènes a façonné, dès l’Antiquité, les paysages, les pratiques culturelles et les représentations en Méditerranée. Au sein des écosystèmes marins, l’arrivée de nouvelles espèces, très ponctuelle durant l’époque moderne, s’est accélérée avec le temps de l’industrialisation et des échanges mondialisés. À l’exemple du milieu terrestre, certains de ces nouveaux venus modifient de façon radicale les habitats et les écosystèmes marins qui les accueillent, comme en témoigne la diffusion dans toute la Méditerranée, en une décennie à peine, de ces deux crabes bleus de l’Atlantique et de l’océan Indien que sont Callinectes sapidus et Portunus segnis.

Les écologues, les halieutes, mais aussi les philosophes et les sociologues, et plus récemment les historiens, ont investi l’étude de ces phénomènes d’introduction au cours des deux dernières décennies. Si aucun de ces spécialistes ne sous-estime la gravité des phénomènes en cours, tous s’accordent aujourd’hui sur la nécessité d’objectiver la perception des invasions biologiques, afin de les analyser plus justement, en privilégiant des analyses régionales ou locales (Tassin, Thiébaut, Dutartre, 2011). La présence de plus en plus prégnante des espèces invasives en Méditerranée modifie les gestes et les pratiques halieutiques. Parfois aidées par les pouvoirs publics, les communautés de pêche mettent au point, souvent de manière empirique, de nouvelles méthodes de capture et de valorisation. Une nouvelle relation entre l’homme et la ressource émerge aujourd’hui dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Les effets de ce changement global ont pour l’heure été peu étudiés dans le domaine des pratiques populaires, de la pêche à pied ou de l’alimentation.

Ce projet s’inscrit dans le programme Méditerranée de l’Institut d’études avancées d’Aix-Marseille Université (IMéRA), et plus précisément dans son axe « Modes de vie, culture quotidienne et formes de vie contemporaine : vivre, manger, parler, s’habiller » .

Il propose une double démarche, inscrite dans une dimension interdisciplinaire et internationale.

Une série de missions d’observations sera d’une part organisée en Tunisie, en Espagne et en Grèce, afin de procéder à des entretien semi-directifs auprès de pêcheurs, de particuliers, de restaurateurs, de responsables d’associations, sur la consommation des espèces marines introduites (espèces, modes de préparation, etc.). La dimension genrée, le prisme des appartenances sociales des communautés, seront privilégiés lors de ces enquêtes.

Une journée d’études internationale sur « Cuisiner la mer aujourd’hui en Méditerranée » sera organisée en fin de période, qui pourra déboucher sur une publication permettant de présenter les résultats provisoires des échanges et des investigations réalisées au cours du projet de recherche mené à l’IMéRA.

Biographie :

Né en 1962 à Saint-Tropez, Daniel Faget est Maître de conférences HDR en histoire moderne à Aix-Marseille Université. Il consacre ses recherches aux relations tissées par les sociétés humaines avec les écosystèmes marins depuis le XVIe siècle. Il codirige depuis de nombreuses années des programmes de recherches internationaux et interdisciplinaires (SACOLEVE : Spatial and temporal Adaptations of a traditional Mediterranean fishery facing Regional Change : COmbining history and ecoLogy to study past, prEsent and future of sponge harvesting. Daniel Faget-Thierry Pérez, TELEMME-IMBE, OTMed, BIODIVMEX -2016-2019,  BIODIVAQUART : La Biodiversité Aquatique dans l’Art. Daniel Faget TELEMMe-Thomas Changeux, cofinancé par la Région Sud, l’Agence de l’eau, la Fondation de France et le réseau ECCOREV-2020-2023. Parmi de nombreux ouvrages, il a publié en 2020 chez l’éditeur Philippe Rey Éloge vagabond de la Méditerranée.


Curriculum Vitae: