Hswen Yulin

Professeur assistant au Département d'épidémiologie et de biostatistique et au Bakar Computational Health Institute de l'Université de Californie à San Francisco - Titulaire de la Chaire INSERM IMéRA
Période de résidence: 
Septembre 2022 - Decembre 2022
Projet de recherche: 
Enhancing attention and behavioral-health conversion with digital tools to help reduce harmful environmental exposures
Résumé du projet: 

Le projet de recherche de Yulin Hswen à l'Institut d'études avancées d'Aix-Marseille Université (IMéRA) vise à tirer parti des mégadonnées en ligne collectées à l'aide de méthodes informatiques à partir de sources de données non conventionnelles telles que les médias sociaux et les archives Web pour comprendre l'impact de l'environnement structurel sur les inégalités en matière de santé . Cela s'appuie sur les recherches précédentes de Hswen utilisant des discussions en ligne pour modéliser les modèles environnementaux et ses collaborations avec le professeur Bruno Ventelou de la faculté d'économie d'Aix Marseille, où ils ont utilisé des requêtes de recherche Google pour prédire les admissions à l'hôpital pour maladie respiratoire 2 semaines plus tôt que les admissions à l'hôpital. Plus précisément, elle modélisera les modèles environnementaux et leur relation avec le risque pour la santé tout en tenant compte des caractéristiques démographiques liées aux inégalités historiques. En outre, elle prévoit également de développer de nouvelles approches de messagerie de santé publique pour collecter des données numériques personnelles et privées au profit de la prédiction et de la préparation future à une pandémie. En collaboration avec des économistes de l'AMSE, elle travaillera à identifier les types de messages économiques comportementaux qui susciteront de plus grandes réponses de don de données de leurs appareils numériques personnels qui aideront à mieux comprendre et à prévenir les épidémies. Par exemple, les mégadonnées en ligne peuvent être utilisées pour comprendre les comportements de mobilité humaine ; et des recommandations de santé publique peuvent être fournies pour aider le public à réduire son risque d'exposition nocive. Au travers d'interactions avec des économistes de l'AMSE, Yulin Hswen entend bénéficier des « résultats » – ou plutôt des « intuitions », car ces domaines sont très récents – de l'économie de l'attention et de l'économie du nudging, qui sont des domaines très récents en économie.

 
Les résultats de ces projets peuvent être utilisés pour comprendre l'environnement structurel qui met les humains en danger et peuvent aider à éclairer les futures interventions de santé publique ciblées qui réduiront la morbidité et la mortalité évitables. Les méthodes générées à partir de cette proposition ont le potentiel d'être appliquées dans différentes disciplines et ensembles d'expositions structurelles que les agences publiques et gouvernementales peuvent utiliser pour prendre des mesures et contrecarrer les conséquences graves pour la santé de diverses populations à travers le monde.
 
Yulin Hswen tient à interagir avec des chercheurs de différents domaines pour améliorer sa proposition de recherche. Au travers des rencontres qu'elle aura au quotidien avec différents chercheurs, elle aura l'opportunité de prendre le temps d'approfondir leurs recherches et d'acquérir une meilleure compréhension de nouvelles perspectives qui peuvent être utilisées pour faire avancer ses études et apporter une dimension plus large à mes recherches. Rassembler des chercheurs de divers sujets et domaines, des débats sur les méthodes scientifiques, les limites de la conception des études et l'éveil de nouvelles conceptions théoriques repousseront les limites de Hswen et feront évoluer son projet pour se connecter entre diverses disciplines scientifiques et publics. Cela est particulièrement nécessaire dans le domaine de la santé publique où les scientifiques de toutes les disciplines doivent se réunir pour concevoir de meilleures méthodologies et applications dans une multitude de domaines afin de générer des changements généralisés et d'améliorer la santé de la population.
 
Biographie :
 
Dr Hswen est professeur adjoint au Département d'épidémiologie et de biostatistique et au Bakar Computational Health Institute de l'Université de Californie à San Francisco. Dr Hswen a obtenu un doctorat en épidémiologie sociale et informatique à la Harvard T.H Chan School of Public Health, où elle s'est concentrée sur l'exploitation des mégadonnées en ligne pour découvrir les schémas sociaux de la maladie et pour éclairer le développement d'interventions visant à améliorer la santé et le bien-être. faisant partie des sous-groupes les plus marginalisés de la population.
 
Dr Hswen cherche à détecter des vérités inconfortables. Les recherches actuelles de Dr Hswen visent à identifier les attitudes, les sentiments et les croyances authentiques qui influencent le comportement et la santé de la population. Grâce à la collection de réseaux sociaux en ligne non conventionnels et clandestins, le Dr Hswen capture des conversations non filtrées pour mieux comprendre les liens entre les expériences sociales et la santé.
 
Les recherches de Dr Hswen ont été publiées dans The New England Journal of Medicine, The American Journal of Public Health, Preventive Medicine, Nature npj Digital Medicine, Nature Human Behavior et Nature Scientific Data et ses travaux ont été présentés dans CBC News, Bloomberg News, Nature Magazine et Wall Street Journal.
Curriculum Vitae: