LOWE GNINTEDEM Patrick Juvet

Docteur en droit, enseignant-chercheur à l'Université de Dschang (Cameroun), formateur à l'Ecole Régionale Supérieure de la Magistrature (ERSUMA) de l'OHADA (Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires, Porto-Novo, Bénin).
Période de résidence: 
octobre 2012 - juin 2013 - résidence en partenariat avec le Conseil départemental des Bouches du Rhône
Projet de recherche: 
L'Analyse économique du droit OHADA : de la pratique à la théorie.
Résumé du projet: 

En près de 20 années d’existence, l’OHADA s’affirme par la construction d’un espace juridique dynamique et en expansion. Pourtant, la pertinence et l’efficacité du droit OHADA ont pu être remises en cause à la lumière d’une méthode d’analyse tirée du droit anglo-saxon : l’analyse économique du droit. Cette méthode est vivement critiquée par de nombreux juristes de tradition civiliste qui la considèrent comme inappropriée. En fin de compte, que peut-on dire de la capacité du droit OHADA à bâtir un espace juridique attractif pour les investissements et à favoriser le développement des Etats membres ? La présente étude entend mener une analyse objective du droit OHADA à la lueur de cette méthode.

Patrick Juvet Lowe Gnintedem a reçu le prix de la meilleure thèse en Droit des Affaires ou en Droit communautaire africain de l'ERSUMA (Ecole régionale supérieure de la magistrature) pour l'année 2012, pour sa thèse intitulée « Droit des brevets et santé publique dans l'espace OAPI », soutenue en janvier 2011 à l'université de Dschang - Cameroun.

Accueilli avec le soutien du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

En relation avec la résidence: 

« L’homme-inventeur », Perspectives (8), publication du RFIEA, automne-hiver 2012.