Robert Sébastien

Artiste et chercheur interdisciplinaire - Titulaire de la chaire MuCEM Iméra
Période de résidence: 
Février - Juillet 2023
Projet de recherche: 
Rise and Fall
Résumé du projet: 

Dans le cadre de la résidence MuCEM/Iméra, Sébastien s'intérresse à un instrument de musique qu'il a toujours admiré avec une forte émotion lorsqu'il a grandi à Nantes et sillonné la Bretagne durant sa jeunesse : la Cornemuse. Peut-être naïvement, il a toujours pensé que cet instrument venait de là, et ce n'est que récemment qu'il a commencé à enquêter plus sérieusement sur la question. Il a été surpris d'apprendre qu'il s'agit en réalité d'une pratique sonore transméditerranéenne qui a traversé et façonné une partie des villes d'Alexandrie, Marseille et Athènes sans même être connue du plus grand nombre. La plus ancienne référence à la cornemuse est apparue en Alexandrie vers l'an 100 av. J.-C comme Cornemuse, vers la même période. En d'autres termes, c'est un instrument symbolique des échanges interculturels méditerranéens, qui a évolué au fil des siècles avant de devenir populaire dans le reste de l'Europe. Curieusement, au fil du temps, la cornemuse est devenue un symbole régional en Bretagne et national en Ecosse, alors qu'elle a presque disparu de son lieu d'origine.

Questions de recherche

Outre les variations évidentes en tant qu'« objets » et dans les représentations iconographiques (tant dans l'imagerie que dans l'imaginaire), qui mettent en évidence la multitude de cornemuses qui existent ; Sébastien aimerait comprendre à quel point ils sont différents les uns des autres en axant mes recherches sur leurs caractéristiques musicales et physiques. De multiples questions se posent : comment sonnaient-ils avant la normalisation du système d'accordage international en 1936 ? Comment fonctionne la structure harmonique en interne ? Qu'est-ce qui crée précisément différentes fréquences, timbres, transitoires, longueurs de drones, etc. ? Comment les instruments fonctionnent du point de vue du mécanisme des fluides. Surtout, comment/pourquoi/quand tous ces paramètres ont-ils évolué dans le temps ? Le projet constituera le cinquième chapitre du cycle de recherche de Sébastien Robert, You’re no Bird of Paradise, dans lequel il explore les rituels sonores et les cosmologies indigènes en voie de disparition. En collaboration avec le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) et le Laboratoire PRISM, la recherche débouchera à terme sur la création d'une installation sonore à grande échelle.


Ressources médiatiques sur le travail de Sébastien Robert

 

obsolete.studio/blog/the-lights-which-can-be-heard/

 

we-make-money-not-art.com/using-art-to-study-endangered-indigenous-rituals-and-music/

FIBER Festival 2020 | Hybrid Conference | Session 3: Sensing Place

Média sociaux de Sébastien Robert:

www.instagram.com/_sebastien_r_/

www.linkedin.com/in/sebastienrobert1/

www.soundcloud.com/sebastienrobert


Curriculum Vitae: